Fernando BelasteguínLe joueur de padel numéro 1 depuis 16 ans et ambassadeur de la CUPRA s'apprête à relever l'un des plus grands défis de sa carrière : atteindre une cible de 70×50 cm d'un coup précis à une hauteur de 36 mètres.

Six heures du soir, Barcelone. Fernando Belasteguín, plus connu sous le nom de "Bela", se prépare à jouer l'un des coups les plus difficiles de sa carrière sportive. Bien qu'il soit une légende du padel et qu'il soit le joueur classé numéro 1 le plus longtemps au monde depuis 16 années consécutives, il admet néanmoins qu'il ne pensait pas que ce défi serait à sa portée. "Mais maintenant, je ne partirai pas d'ici tant que je n'aurai pas marqué".

 

Fernando Belasteguín Padel

Fernando Belasteguín - n°1 mondial du padel

 

La tâche de Bela : 
Depuis le huitième étage d'un immeuble du port de Barcelone, Bela doit frapper la balle d'un coup unique à travers le toit ouvrant de 70×50 centimètres de la CUPRA Ateca (Seat), garée 36 mètres plus bas. Le biophysicien Enric Álvarez, de l'Université polytechnique de Catalogne, analyse les exigences.

"Le coup doit être donné avec une grande précision. Il doit avoir le bon angle et la bonne vitesse. Ce coup est pratiquement impossible", estime le scientifique. Complication supplémentaire : le lob est considéré comme le meilleur coup de Bela, mais pour cette tâche, il ne l'aidera pas.

"Je pense que je vais devoir frapper la balle comme je ne l'ai jamais fait auparavant", dit-il.

Lorsque Bela sort sur la terrasse, il sent le vent, une autre difficulté. Près de la mer et à une telle hauteur, une rafale de vent pourrait compromettre même le coup le plus précis, il doit choisir le bon moment.

 

La physique et la biomécanique à portée de main : 
Bela recule de quelques pas pour pouvoir se balancer sans être gêné, lance la balle en l'air, prend son élan et frappe. Avec un angle d'inclinaison de 10 degrés et une vitesse de 54 km/h, la balle tombe dans sa cible.

Bela célèbre la performance :
"Qui aurait pensé qu'après 30 ans de padel, je devrais essayer un nouveau swing pour relever le défi de CUPRA ?"

"Ce qu'il a accompli était étonnant, compte tenu de toutes les difficultés que cela impliquait : cela nécessite un excellent contrôle biomécanique", résume Álvarez.

Le duel entre Bela et CUPRA n'est pas encore terminé :
"J'espère que CUPRA me lancera bientôt un nouveau défi. Quel qu'il soit, j'essaierai de m'en sortir à nouveau".

 

Fernando Belasteguín Padel

Fernando Belasteguín à Barcelone au padel avec Cupra

Plus d'articles de presse Plus d'articles de presse

Aucun contenu trouvé